Frico

La glace ne résiste pas aux rideaux d'air Frico

La société Bagergaarden de Haderslev a résolu son problème d'humidité et réduit sa facture énergétique.

L'humidité est un réel problème lorsque le pain fraîchement cuit est stocké dans des chambres froides. La société H.C. Andersen Bagergaarden A/S de Haderslev (Danemark) ne le sait que trop bien, car elle assure le stockage et la livraison de pain et de buns pour Kohberg, ce qui implique l'ouverture des portes des chambres froides plusieurs heures par jour.

- Nos chambres froides étaient exposées à un tel niveau d'humidité que les coûts de dégivrage étaient extrêmement élevés. L'humidité produisait notamment au plafond une couche de givre qui finissait par tomber sur les cartons. Une fois sortis des chambres froides, les cartons étaient trempés. De plus, les cristaux de glace qui se formaient sur le rideau à bandes de l'entrée nuisaient à l'environnement de travail, explique le responsable de la boulangerie Teddy K. Jensen.

Il a donc cherché une solution permettant d'éliminer l'humidité en continu avant qu'elle n'atteigne les chambres froides.

- Mais cette solution aurait entraîné une trop forte augmentation des coûts d'exploitation. Alors, lorsque j'ai entendu dire que les rideaux d'air pourraient résoudre le problème, j'ai demandé à Frico de me soumettre une offre, même si j'étais assez sceptique. Je comprenais l'idée que les rideaux d'air créent une barrière entre l'air froid et l'air chaud, mais je n'étais pas certain qu'ils pourraient également lutter contre l'humidité. Nous avons commencé par installer un rideau d'air... et cela a fonctionné. Les cristaux de glace ont totalement disparu du rideau à bandes et si nous désactivons le rideau d'air, nous voyons immédiatement la buée se former autour de la porte, explique le responsable de la boulangerie.

Un retour sur investissement rapide

Depuis, la boulangerie a installé plusieurs rideaux d'air au niveau des portes et d'autres entrées. L'une des plus grandes chambres froides de Kohberg à Haderslev est également sur le point de s'équiper de rideaux d'air Frico. Bagergaarden a investi environ 200 000 couronnes danoises (27 000 euros) dans cette solution.

- Il ne faut pas négliger les économies d'énergie. Le dégivrage d'une chambre froide est une opération très coûteuse et nous espérons rentabiliser l'investissement en deux ans.

Un effet qui peut être anticipé
Bagergaarden a demandé au producteur énergétique Ørsted de mesurer l'effet avant et après l'installation des rideaux d'air. Les économies réelles calculées pour le premier rideau d'air s'élèvent à 30 MWh par an. Et il est possible d'anticiper l'effet. Le conseiller en énergie Kasper H. Biermann de chez Ørsted explique comment les mesures sont effectuées :

- Lorsque la porte entre un espace froid et un espace chaud est ouverte, un flux d'air est créé entre ces espaces. L'air qui se déplace de l'espace chauffé vers l'espace froid contient de la vapeur d'eau, qui se condense et gèle. Ce flux d'air, ainsi que la durée d'ouverture de la porte et l'humidité relative permettent de calculer la quantité d'énergie utilisée pour transformer la vapeur d'eau en glace. On déduit ensuite la puissance nominale du rideau d'air pour obtenir le résultat.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Feedback